ARR - Kursk

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

ARR - Kursk

Message par F/ST300_Tempesta le Sam 26 Mai - 12:10

Kursk, Juillet 1943 - 19ème Sortie

L'Etat Major qui a réparti les quelques derniers Hs-129 de l'ARR sur différents terrains d'opération sur le front de Kursk nous oblige à décoller par petits groupes.
Il est midi et j'aperçois sous le soleil nos deux Henschel équipés de leur saussices, le magnifique canon Mk103 de la firmeAllemande Rheinmetall. Notre pauvre industrie Roumaine n'a pas encore les moyens de produire ce type d'armement, contrairement par exemple aux Tchèques. L'acier de haute résitance et les études dynamiques nécessaires à son installation sous la cellule du Hs-129 sont pourtant à notre portée !

Le vol prévu doit nous conduire à affronter encore et encore les hordes de T34 positionnées dans le secteur Est du front. Des bases aériennes sont menacées et des tanks russes s'aventurent dans des raids de harcèlement avant le grand déferlement.

L'officier qui leadera le vol de nos deux coucous est le Colonellu Hammelescu. Pilote émerite, il conduit depuis plusieurs missions les courageux pilotes roumains de "Chasseurs de Chars" dans ce secteur. Jamais nos appareils ne sont rentrés sans égratignures...
Rutilants, une fois installés dans nos machines pleines de munitions et de pétrole, nos moteurs Gnôme et Rhône démarrent. Ce petit moteur Français manque bien de puissance pour le blindage du Hs129. Mais sa robustesse compense cette faiblesse, comme nous le verrons par la suite. L'officier de piste donne le signal en fréquence terrain et nous roulons pour le point d'arrêt de la 25. Un pilote de l'Etat Major, Wirbelescu, nous suit avec un troisième appareil, mais un problème technique sur l'un des moteurs le fera renoncer, peut-être en saurons nous plus au retour, si nous rentrons.

Nous ouvrons plein gaz et en formation serrée le décollage se passe sans encombre. Les lourdes machines s'envolent sous nos yeux, à 2 km dans l'axe de la piste, nous repérons un escadrons de 3 T34 roulant pleine puissance le long de la rivière ceinturant le terrain. Par où sont-ils passés ? Peu importe, le colonello ordonne l'attaque. Après la destruction des 3 bandits, nous poursuivons au cap 050° pour se diriger sur notre point tournant, une forêt infestées des forces soviétiques d'avant-garde. Nous y débusquons des 7 T34 qu'un à un nous abbatons, avec dexterité, mais quelque peu dérangés par l'intervention d'un chasseur soviétique qui m'engage, et me brise les instruments de mon moteur gauche, provoquant par la même occasion une trouée dans l'aile et un déséquilibre aux ailerons que je me trainerais toute la mission en sus du déficit de puissance. Mais le moteur tient, et après avoir courageusement fait face à notre assaillant que nous abbatons sous les yeux de notre escorte, nous nous appliquons à terminer le travail. Le Colonello s'assure que je n'ai pas de fuite de carburant ou d'huile, et constate les dégats sur mon aile. J'ai par ailleurs le canon gauche enrayé, mais le Mk103 est toujours opérationel, comme on l'a vu !

Regroupement et cap vers l'objectif suivant, une base aérienne "polluée" récement occupée par des troupes ennemies. Sur la base aucune DCA, mais un Li2 de liaison qui sera détruit par nos soins, ainsi que quelques tanks. 2 KV1 y sont stationnés et nous ne parviendront pas à les détruire. Mais 3 T34 subissent nos coups de Mk103 et flambent après notre passage.

À quelques km de là, une autre base aérienne ennemie reçoit notre visite. 2 Su85 et 3 T70 sont successivement repérés et nous les attaquons. Toujours avec ma patte blessée, je suis les évolutions du Colonello et à mon tour, j'indique au Colonelle les T70 qu'il ne repère pas, utilisant judicieusement le terrain pour se camoufler.
Satisfaits du travail accomplit, nous nous retirons du secteur non sans mener une reconnaissance des villages alentours. Au retour, nous vérifions l'activité terrestres autour de nos bases aériennes : 4 T34 sont repérés à proximité, ainsi que 4 KV1. La base sur laquelle nous devons nous poser est clairement menacée et il est indispensable d'agir dans ce secteur à la prochaine mission si nous souhaitons conserver une chance de ne pas laisser notre base à ces sauvages. Mais pour la forme, j'effectue quelques passes sur les T34 que je salue de mon Mk103. Un T34 flambe, et je rentre me poser, à court de munition, mon moteur gauche et l'aile blessés, les réservoirs au quart. Le Colonello est posé le premier, quelques minutes avant moi, intact.

C'était une belle mission, et notre devoir est de poursuivre aux commandes de nos robustes et létaux appareils. 22 cibles ont été détruites en collaboration avec le Colonello, une victoire supplémentaire pour l'ARR !
avatar
F/ST300_Tempesta
Capitano
Capitano

Messages : 981
Date d'inscription : 20/08/2011
Age : 35
Localisation : Pau

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum